Le groupe BTP Vinci contre attaque

Un faux communiqué de presse avait fait perdre 7 Md€ de capitalisation en quelques minutes au groupe Vinci. Un faux démenti a suivit quelques minutes après permettant au titre de remonter à son niveau d'équilibre.

Le groupe a porté plainte contre X. Le gendarme boursier enquête pour savoir a qui profite cette manipulation des cours. Les produits spéculatifs ou CFD, sont attractifs pour les pirates financiers car il peuvent facilement gagner 100% en quelques minutes.

Si une telle action est une première en France,  l'Angleterre et les USA ont déjà souffert de pirates boursiers. Des hackers ukrainiens avaient piraté 150.000 projets de communiqués appartenant à des sociétés cotés avant leurs diffusion publique.

L'AMF va étudier le dossier afin de limiter les risques de récidives sur le marché.

Source : Les Échos, 23.11.2016

Notre opinion : Une nouvelle fois, la sécurité informatique est mise a mal. Le stock picking est une activité définitivement bien complexe. Les ordres stops sont a manipuler avec précaution. Les ETF permettent de mutualiser les risques.